Les chefs-d’œuvre du Musée des Arts et Métiers revisités par les élèves d’Arts Appliqués

vendredi 23 novembre 2018
par  B. Boucher, Etienne Osier, Laure Manach
popularité : 27%

Musée du Conservatoire des Arts et métiers : l’intitulé et le lieu sonnent redondant pour ses deux premiers termes, « musée » , « conservatoire »… peu attirant pour le « jeune » public ?
L’institution du Musée des Arts et Métiers est pourtant révolutionnaire (fondée en 1794, ouverture d’un centre en Chine en 2018), le lycée Camille Claudel pourtant ouvert de matières et d’esprit (filières classiques et modernes, linguistiques –japonais- et artistiques –danse-, formations et mentions post-bac en maquettisme et design).
Le Musée des Arts et Métiers (www.cnam.fr) s’entend comme un conservatoire musical, on y apprend, perfectionne, devant des professeurs titulaires ou invités mais surtout chevronnés, avec délivrance de diplômes d’enseignement supérieur.
Quant au Musée (www.arts-et-metiers.net), il est la matérialisation du travail des ingénieurs depuis plusieurs siècles, une sorte d’exposition universelle miniature.
Il n’en fallait pas plus pour provoquer le dynamisme de la Terminale STD2A, de mars à juin 2018, avec un projet ambitieux et lourd, qui aboutit aux productions graphiques et audiovisuelles désormais en ligne sur le site du lycée Camille Claudel et l’espace pédagogique du Musée des Arts et Métiers.
7 groupes de 2 à 4 élèves devaient interpréter les 7 objets-cultes du Musée des Arts et Métiers, à partir d’une visite au musée où les professeurs-relais les ont accueillis et accompagné le temps d’un après-midi. Les travaux ont commencé par des discussions en groupe sur l’histoire et l’utilité de l’objet, sur l’ingénieur concepteur, sur son destin technique, avant de laisser place à des réalisations graphiques et médiatisées sous une forme informatique.

Nous remercions M. Nicolas Dubuisson et ses collègues professeurs-relais au Musée des Arts et Métiers, ainsi que les élèves de la terminale STD2A 2017-2018, dont les noms suivent. Ces derniers ont été félicités pas le Musée reconnaissant.

L’avion de Clément Ader, par, Alice ALLENDER, Audrey FOURNIER, Anne PECQUET et Justine ROGNON




L’astrolabe d’Arsénius, par , Leelou GUEVEL, Ethel SERER, Domitille PETIT et Louise LEBEDELLE




Le fardier de Cugnot, par Tom LEROY-TERQUEM, Woodley MATHURIN, Sarah MAROUZE et Nathan MORILLON




Les miroirs ardents d’Archimède, par Manon COUFFIN, Tom DOS BARROS, Edith FABRE et Romane MARLIOT




La motrice prototype du TGV de Roger Talon, par Laureen PENCREAC’H, Lena PECQUET, Marie QUELLIER et Mathieu RIGELO




La joueuse de tympanon, par Anaïs DECAN, Maureen DUNDOVIC et Anaïs KAMIDIAN




La machine à vapeur de Watt, par Eléonore JOUBREL et Arthur BREHERET



Bravo à eux et bon visionnage !
Merci à notre collègue professeur de SVT et Webmestre Bruno Boucher pour le travail de mise en ligne.

Etienne Osier, professeur de philosophie
Laure Manac’h, professeure d’arts appliqués