1% de désordre

vendredi 4 octobre 2013
par  P. Robert
popularité : 3%

Un projet pluridisciplinaire a débuté cette année en 2e2. Le laboratoire des raisons associera théâtre, clownerie, français, espagnol, EPS, mathématiques, CDI et arts plastiques, pour s’aventurer dans ces lieux où la raison doute de sa puissance et s’ouvre à ... autre chose. Ce projet va se construire tout au long de 2013-2014.

En arts plastiques, il a débuté par une brève rencontre avec Les Caprices de Goya (les découvrir sur le site du Prado à Madrid), et vient de passer par 1% de désordre.

1% de désordre, c’est à la fois d’une évidence ennuyeuse et d’une complexité terrible, dès l’instant où l’on refuse justement les évidences. Les travaux témoignent de l’accumulation des décisions formelles, procédures, narratives, que chacun a prises. Et au delà de ces décisions sont apparues des questions, certaines valant pour le cours d’arts plastiques (ex : doit-on répondre à une proposition de cours de manière explicite, ou la discrétion est-elle possible ? Le contre-pied y a-t-il sa place ?), d’autres pour la pensée en général (à partir de quand s’opère un basculement entre « ce qui dérange » / « ce qui arrange » ? A partir de quand l’incongruité ou l’accident deviennent-ils indispensables, porteurs de sens, ouverture, etc ?)